L'entretien

Un entretien doux et régulier vous permettra de profiter longtemps de vos couteaux.

Comme de nombreux confrères l’ont déjà dit, nous le répétons à notre tour :

un couteau ne se lave pas, il s’essuie!

Nettoyage courant des lames

Deux mots d’ordre simple vont vous faire gagner du temps :

  1. les couteaux artisanaux ne sont pas conçus pour aller au lave-vaisselle
  2. en conséquence de quoi, nettoyez vos lames immédiatement après usage, ne laissez pas sécher de matière dessus.


Après chaque usage, essuyer la lame avec une éponge ou un chiffon. Tant que les matières sont humides, ça n’est pas la peine d’insister davantage. Ne jamais utiliser d’éponge abrasive qui risquerait de compromettre l’aspect de surface de la lame (finition satinée ou miroir), et abîmer inutilement le tranchant. Si vous avez négligé de nettoyer rapidement votre lame, mettez-la à tremper dans de l’eau additionnée de liquide vaisselle.

Avec les lames non inox, procédez à un essuyage et un séchage immédiats. L’acier carbone va naturellement s’oxyder : il va noircir. Par faute de séchage, il pourra présenter des traces de rouille. Ne cherchez pas à faire disparaître les traces de rouille avec une éponge abrasive, frottez simplement la lame avec une eau savonneuse et une éponge, et séchez-la soigneusement. Là où la rouille était visible, l’acier sera seulement noirci.

Si vous vivez dans un environnement humide, ou bien que vous n’utilisez pas régulièrement vos couteaux, vous pouvez protéger les lames carbone en les couvrant d’une fine pellicule d’une huile minérale neutre (huile de vaseline, huile de paraffine), qui préservera l’acier de la corrosion.

Entretien du mécanisme

Si le ressort grince ou est devenu dur, une goutte de dégrippant au niveau du talon de la lame devrait régler le problème.

En complément, appliquez une goutte d’huile minérale (vaseline, paraffine…) dans le mécanisme.

Un entretien régulier à l’huile devrait préserver le mécanisme du grippage.

Entretien des manches

La plupart de nos couteaux sont montés avec des matières naturelles, qui sont sensibles à l’hygrométrie.

La corne est de plus sensible à la chaleur : évitez d’oublier vos couteaux en corne dans une voiture en plein soleil!

Sauf rares exceptions (résines, bois stabilisés…), il est formellement proscrit de passer les couteaux au lave-vaisselle.

Il est aussi déconseillé d’immerger longtemps les manches.

Nous conseillons d’huiler régulièrement les manches en bois à l’huile de lin clarifiée.

Les manches en corne peuvent aussi être lustrés à l’huile.

Nettoyage des manches

Nettoyez vos manches souillés tant que c’est frais! Utilisez un tissu humide,du papier absorbant…

Evitez l’usage de détergents (liquide vaisselle) et de solvants sur les manches en matières naturelles.